Les lettres de Mariette (4) : correspondance avec Ernest Desjardins, suite et fin – campagnes d’opinion et déboires éditoriales

La deuxième moitié1 des lettres de Mariette à son ami Desjardins viennent de rejoindre le recueil numérique de ses lettres. Ce nouvel ensemble permet d’entrevoir les préoccupations de l’égyptologue de manière homogène sur les deux dernières décennies de sa vie, de 1860 à 1880.

« Qu’est-ce que vous pensez du roi [Qui tire le diable par la queue], qui n’est pas dans Hérodote ? Je lui souhaite les richesses de Rhampsiniste. »2

Outre les joies et tristesses familiales, les problèmes de santé et des commentaires sur le climat de la cour du vice-roi d’Égypte, alors même que le pays connaît une prospérité et un développement sans précédent avant de plonger dans une crise budgétaire et diplomatique majeure, Mariette y entretient aussi son correspondant de ses travaux. On y trouve ainsi, années après années (et en dépit des périodes de vache maigre ou de la faveur changeante du vice-roi), des indications relativement régulières3 de ses entreprises.

Continuer la lecture de « Les lettres de Mariette (4) : correspondance avec Ernest Desjardins, suite et fin – campagnes d’opinion et déboires éditoriales »
  1. Voir, « Les lettres de Mariette (3) : correspondance avec Ernest Desjardins, 1860-1873 », 21 février 2021. []
  2. Lettre de Mariette, le 30 mars 1874, de Boulaq, à Desjardins (Bibliothèque nationale de France, NAF 11669, fos 115-118, fo 118). []
  3. Malgré la quantité appréciable de lettres qu’il contient, le recueil composé par Desjardins lui-même des lettres qu’il avait reçues de Mariette et donné par ses descendants à la Bibliothèque nationale (où il est conservé sous la cote NAF 11669) n’est sans doute pas complet : il existe des périodes assez longues au cours desquelles Mariette était en Égypte et où il est difficile d’imaginer que les deux hommes n’ont pas correspondu ; certains articles publiés par Desjardins reprennent également des informations qu’il ne peut avoir obtenu que de Mariette et qui sont absentes de nos lettres. []

La Bibliothèque égyptologique, anthologie de l’égyptologie française (1)

Pour reprendre le clavier après un interlude trop long, j’ai choisi d’aborder un nouveau thème : les pratiques éditoriales, par le prisme d’un projet précis, la collection de la Bibliothèque égyptologique qu’a dirigée Maspero de 1893 à son décès en 1916.

Cette première approche survole la collection : sa chronologie et les volumes qui la compose, les objectifs qui lui étaient fixés et son équipe, fort étroitement concentrée autour de la personne de Maspero.

Les publications

Tous les volumes publiés de cette collection ont été numérisés (bien que selon des standards inégaux), et peuvent être consultés en ligne1.

Continuer la lecture de « La Bibliothèque égyptologique, anthologie de l’égyptologie française (1) »
  1. La liste complète a été compilée sur le Forum électronique des égyptologues. []