Les lettres de Mariette (4) : correspondance avec Ernest Desjardins, suite et fin – campagnes d’opinion et déboires éditoriales

La deuxième moitié1 des lettres de Mariette à son ami Desjardins viennent de rejoindre le recueil numérique de ses lettres. Ce nouvel ensemble permet d’entrevoir les préoccupations de l’égyptologue de manière homogène sur les deux dernières décennies de sa vie, de 1860 à 1880.

« Qu’est-ce que vous pensez du roi [Qui tire le diable par la queue], qui n’est pas dans Hérodote ? Je lui souhaite les richesses de Rhampsiniste. »2

Outre les joies et tristesses familiales, les problèmes de santé et des commentaires sur le climat de la cour du vice-roi d’Égypte, alors même que le pays connaît une prospérité et un développement sans précédent avant de plonger dans une crise budgétaire et diplomatique majeure, Mariette y entretient aussi son correspondant de ses travaux. On y trouve ainsi, années après années (et en dépit des périodes de vache maigre ou de la faveur changeante du vice-roi), des indications relativement régulières3 de ses entreprises.

Continuer la lecture de « Les lettres de Mariette (4) : correspondance avec Ernest Desjardins, suite et fin – campagnes d’opinion et déboires éditoriales »
  1. Voir, « Les lettres de Mariette (3) : correspondance avec Ernest Desjardins, 1860-1873 », 21 février 2021. []
  2. Lettre de Mariette, le 30 mars 1874, de Boulaq, à Desjardins (Bibliothèque nationale de France, NAF 11669, fos 115-118, fo 118). []
  3. Malgré la quantité appréciable de lettres qu’il contient, le recueil composé par Desjardins lui-même des lettres qu’il avait reçues de Mariette et donné par ses descendants à la Bibliothèque nationale (où il est conservé sous la cote NAF 11669) n’est sans doute pas complet : il existe des périodes assez longues au cours desquelles Mariette était en Égypte et où il est difficile d’imaginer que les deux hommes n’ont pas correspondu ; certains articles publiés par Desjardins reprennent également des informations qu’il ne peut avoir obtenu que de Mariette et qui sont absentes de nos lettres. []

Les lettres de Mariette (3) : correspondance avec Ernest Desjardins, 1860-1873

À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Mariette, cinquante nouvelles lettres viennent d’être publiées ; il s’agit de la première partie d’un recueil rassemblant sa correspondance avec son ami le géographe Ernest Desjardins, conservé à la Bibliothèque nationale de France1. Avec cet ajout, les Lettres d’Auguste Mariette regroupent à présent 94 lettres, de 1846 à 1879.

Je réserve une analyse plus complète de cet ensemble à un prochain billet, une fois que l’ensemble des lettres de Desjardins aura été intégralement traité ; ces documents sont cependant déjà décrits dans l’introduction du fichier. Ces lettres ont le grand avantage de constituer une série continue, adressée à un proche de Mariette qui partage ses préoccupations scientifiques. Elles couvrent en outre une période jusqu’ici pratiquement absente des lettres du corpus : les travaux de Mariette comme directeur du service de conservation des antiquités de l’Égypte, en tant que fonctionnaire égyptien.

Continuer la lecture de « Les lettres de Mariette (3) : correspondance avec Ernest Desjardins, 1860-1873 »
  1. Ms. NAF 11669 ; ces lettres sont publiées avec l’autorisation de la Bibliothèque nationale de France, pour laquelle je remercie M. Guillaume Fau. Les deux précédentes publications concernaient des fonds des Archives nationales : le dossier de carrière de Mariette dans l’administration des musées nationaux (20150497/118) et ses dossiers de mission (F/17/2988/1). []

Les lettres de Mariette (2) : les dossiers de mission

Les Lettres d’Auguste Mariette1 viennent d’être augmentées de vingt-deux nouvelles lettres ; elles étaient conservées au sein des dossiers de demandes successives de mission soumise par Mariette au ministère de l’Instruction publique, versés aux Archives nationales2.

La première demande envoyée par Mariette au ministère de l’Instruction publique

Les demandes de missions

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, ces dossiers ne documentent guère le déroulement des missions, mais plutôt leur préparation. Passons sommairement en revue les démarches successives dont on trouve la trace dans le dossier.

« ce problème n’est pas insoluble, s’il est vrai […] qu’il ait existé autrefois sur les rives du Nil une civilisation dont l’importance seule suffit pour soutenir le courage de ceux qui cherchent à l’exhumer des débris où elle est ensevelie depuis tant de siècles. »3

Continuer la lecture de « Les lettres de Mariette (2) : les dossiers de mission »
  1. Voir le premier billet qui leur a été consacré : « Les lettres de Mariette (1) : une édition numérique », 14 juillet 2020. []
  2. Archives nationales, F/17/2988/1, dossier « Mariette ». La mission de 1850-1854 au cours de laquelle il découvrit le Sérapéum était conjointement financée par le ministère de l’Intérieur, dont relevait l’administration des Beaux-Arts et le musée du Louvre ; cependant, seule la couverture du dossier correspondant a été conservée (Archives nationales, F/21/2287, dossier 5). []
  3. Mariette au recteur de l’académie de Douai, de Boulogne-sur-Mer, le 24 mai 1846 (copie) ; Archives nationales, F/17/2988/1, dossier « Mariette ». []